Top 6 des tueurs en série qui prouvent que les apparences sont trompeuses.

La moustache de pervers, la croix gammée sur le front, le regard malsain… on aimerait penser que les tueurs en série ont des caractéristiques assez reconnaissables. Sauf qu’en pratique, qui dit psychopathe ne dit pas forcément sociopathe. Au contraire, beaucoup ne sont pas du tout anti-sociaux et semblent particulièrement bien se fondre dans la masse. 


Leur seul point commun ? L’absence d'empathie. Et ça, ils sont souvent très bien entrainés à le cacher. Ce pourrait donc être  votre voisin de palier, votre collègue, votre médecin… Quand il s’agit de tueurs en série, il ne faut absolument  pas se fier aux apparences.  Et pour le prouver, on vous a concocté un Top 6 de ces tueurs en série charismatiques, séduisants et joviaux dont personne ne soupçonnait les passe-temps glauques et sanguinaires. Si vous êtes fans de true crime, c’est parti ! 

6. Eugène Weidmann : “L’assassin au regard de velours”

Né en Allemagne en 1908, Eugène Weidmann décide d’aller vivre à Paris en . Cet homme se servait de son physique avantageux et de sa capacité à parler anglais pour séduire ses victimes. Il les emmenait ensuite dans une villa à Saint-Cloud, louée par 2 compagnons à lui. Les victimes étaient tuées puis enterrées, une fois tous leurs biens matériels récupérés. Même si les motivations criminelles de Weidmann restent floues, ses pulsions meurtrières auraient fait 6 victimes, et son charme beaucoup plus !


Eugène Weidmann est célèbre pour avoir été le dernier condamné en France à avoir été guillotiné en public, en 1939. Après lui, toutes les condamnations à mort seront faites à l’abri des regards.


L
Pour en savoir plus sur le tueur en série Eugène Weidmann : Europe 1 à même fait un podcast à son sujet, ça se passe ici.​​

5. Jane Toppan : L’infirmière qui tuait ses patients




Près de 90% des homicides dans le monde sont perpétrés par des hommes, il paraît donc logique que les tueurs en série les plus célèbres soient des hommes. Mais l’assassinat n’est pas une affaire de genre, et la présence de Jane Toppan dans notre Top en est la preuve.


Jane Toppan était une infirmière américaine surnommée “Jolly Jane” (Jane Joyeuse, Gaie), par ses congénères à cause de son attitude enthousiaste au quotidien. Aucun d’entre eux n’aurait pu deviner qu’elle expérimentait certains médicaments (Morphine, atropine…) sur ses patients avant d’empoisonner délibérément des personnes qu’elle connaissait, comme sa première victime : sœur adoptive, Elizabeth Brigham en 1902.


Elle a déclaré à propos de ce meurtre : 

“Je l’ai prise dans mes bras et j’ai observé avec joie sa respiration difficile avant qu’elle ne succombe ”

La jeune tueuse en série a par la suite avoué avoir tué au moins 31 personnes. Elle n’a pas été condamnée pour ses crimes mais envoyée à l’asile de Taunton State Hospital où elle a passé le restant de ses jours.


Pour en savoir plus sur la plus célèbre des tueuses en série : une youtubeuse américaine l’explique de façon très claire (sous-titres disponibles si vous ne comprenez pas l’anglais!), cliquez ici.

4. Ted Bundy : Le tueur en série charismatique


Peut-être le plus célèbre des tueurs en série, tous ceux qui connaissaient Ted Bundy le décrivaient comme étant un homme charmant, de belle apparence et extrêmement charismatique. Étudiant en droit et diplômé de psychologie, il était également bénévole pour une association destinée à l’aide et à l’accompagnement des personnes suicidaires. Peut-être peut-on y voir une fascination pour la mort, mais il faut avouer que vu comme ça, il a l’air plutôt sympa Ted...

Pourtant, pendant les années 70, il a enlevé et violé au moins 36 jeunes femmes avant de les tuer, mêlant également un bonne dose de nécrophilie à tout ça. On vous dit “au moins” car on associe officiellement ce tueur en série à 36 homicides, mais certains experts estiment que Bundy aurait fait près d’une centaine de victimes. Et il faut avouer que vu comme ça, il a l’air moins sympa le Ted…

Pour en savoir plus : Victoria Charlton, une youtubeuse québécoise passionnée de True Crime a fait une vidéo sur ce tueur en série, cliquez ici pour la voir !


3. John Wayne Gacy : Le Clown meurtrier

 



John Wayne Gacy est né le 17 Mars 1942 à Chicago, aux Etats-Unis. Simple vendeur de chaussures, il est hautement considéré par son entourage. Il formait un couple heureux avec sa femme, et a même été embauché à plusieurs reprises comme animateur déguisé en clown pour amuser les enfants dans des hôpitaux. C’est qui lui vaudra le surnom de “Clown tueur”.

A 9 ans, il est agressé sexuellement par son voisin et ami de la famille, qui passe cet incident sous silence. Ce traumatisme, source de mal-être toute sa vie, le poussera à torturer, violer puis tuer 33 jeunes hommes entre 1972 et 1978, année de son arrestation. Sa femme eut des doutes lorsqu’elle retrouva des vêtements d’adolescents dans la garde robe de son mari, mais c’est la police qui se chargea de trouver leur provenance. Jugé pour ses crimes, ce tueur en série fut condamné à la peine de mort en 1994.

Pour en savoir plus : si jamais ce personnage vous intrigue autant que nous, n’hésitez pas à regarder cette vidéo de Victoria Charlton à son sujet, ça se passe ici.


2. Karl Denke : Le tueur en série cannibale

 

 


Parlons maintenant de Karl Denke, un bienfaiteur de sa communauté qui aidait les sans-abris, un homme de foi et même un bénévole de l'église du début du siècle dernier dans ce qui deviendra la Pologne actuelle.

Le 21 Décembre 1924, des cris s’échappent de son logement et un sans-abris accuse Denke de l’avoir attaqué à coup de pioche. Le juge chargé de l’affaire le place en détention provisoire, ce qui provoque la colère et les contestations de son voisinage, pour qui de tels actes de la part de Karl Denke étaient impensables.

La police décide de fouiller le logement de ce tueur en série et y retrouve 420 dents et 880 os et ossements humains, ainsi que de la viande humaine prête à être consommée ou conservée pour une consommation ultérieure. On estime que de 1903 à 1924, Karl Denke a tué et mangé une trentaine de personnes. Bon appétit ;)

Pour en savoir plus : si vous avez toujours de l’appétit, nous vous invitons à consulter sa page Wikipedia, juste ici

 


1. MikhaÏl Popkov : L'enquêteur de son propre meurtre


 

 

MikhaÏl Popkov est un des tueurs en série les plus prolifiques de Russie, avec plus de victimes que les célèbres tueurs en série Tchikalito et Pichouchkine. Si Popkov est dans notre top, c’est parce qu’il était policier dans la ville d’Angarsk, une figure apparemment droite, décrite par ses collègues comme étant de très bonne nature. 

Pendant 6 ans, de 1994 à 2000, 20 meurtres sauvages et violents de jeunes femmes sont recensés. Les homicides ont tous étés commis à l’arme blanche, mais les armes utilisées étaient variées, allant du couteau à la batte, du marteau au tournevis. Le tueur en série faisait mine d’enquêter sur ses propres crimes dans le but de ne pas éveiller les soupçons. 

Il faudra attendre 2012 (18 ans après son premier meurtre) pour que les empreintes génétiques retrouvées sur le corps des victimes incriminent Popkov. Après sa condamnation à perpétuité, Popkov a avoué être l’auteur de 80 assassinats similaires. Il s'est arrêté de tuer à cause de son impuissance sexuelle, survenue à la suite d’une maladie vénérienne. Pas de viagra en Russie ?


Pour en savoir plus : un article contenant une vidéo explicative sur ce tueur en série est disponible sur le site du Figaro : allez voir !

Vous souhaitez continuer de traquer les meurtriers ? Mais vous voulez que le détective glorieux qui résout l'enquête, ce soit vous. Eh bien vous allez partir à la recherche du meurtrier d'un étudiant de l'université de Woodlock, Henry COLEMAN, accompagné de l'inspectrice en charge de l'affaire.

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés